Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La fée Andrée

C’est le printemps, le jardin sort doucement de son sommeil hivernal. Dans le bassin, les poissons arrêtent de jouer les « Findus » et agitent joyeusement leurs nageoires. Je commence doucement à nettoyer les plates-bandes des mauvaises herbes qui s’installent sournoisement. Je bine tranquillement lorsque j’entends quelqu’un grommeler dans sa barbe.

Dans sa barbe ?

Ce ne peut être que Valentin, le nain qui veille sur mon jardin et tous ses habitants.

Je me penche sur le gros buis taillé en boule, écarte quelques branches et découvre assis au beau milieu mon Valentin qui a son air bougon des mauvais jours et râle comme une vieille truie acariâtre.

  • Non mais, de quoi elle se mêle celle-là, des orties, j’ai une tête à manger des orties ? Et mon ventre, s’il me plait à moi mon ventre, non mais….
  • Bonjour, mon ami, mais qu’as-tu à râler comme ça ? Aurais-tu un souci avec un quelconque habitant du jardin ?
  • C’est une des fées qui m’énerve. Mon ventre, m’enfin, il est pas beau mon ventre ?
  • Ha, ha, calme toi Valentin. Les fées sont nos amies et veillent sur les fleurs les arbres et les animaux. Elles annoncent les saisons afin que chacun se prépare aux changements. Elles assurent la beauté et l’harmonie du jardin. Mais, ton ventre qu’a-t-il à voir avec les fées ?
  • C’est Andrée, la fée qui s’occupe des plantes comestibles et enseigne aux mamans les meilleures pour leurs enfants.
  • Ah oui…Une jolie brunette, très gentille et bien efficace, les mères l’adorent. Mais, qu’as-tu contre elle ?
  • Elle me trouve gros !
  • Ah, ah, mon pauvre Valentin.
  • Oh, tu peux rire, attends qu’elle voit le tien de ventre, tu vas y avoir droit toi aussi à la soupe d’ortie, pouah !
  • Une soupe d’orties ?
  • Ah, ah, tu fais moins le malin hein ?
  • Valentin, Valentin, où es-tu vieux gredin ? dit Andrée.
  • Aïe, vite, caches toi Papou, elle arrive.
  • Oups, le buis est bien trop petit pour moi.
  • Ah, Papou, bonjour. Auriez-vous vu ce vaurien de Valentin ? Ce vieux bandit a du s’empiffrer tout l’hiver bien au chaud dans sa cabane et un petit régime de jeunes plantes printanières lui fera le plus grand bien. Son ventre a doublé de volume…

Un silence s’établit et je m’aperçois qu’Andrée me fixe avec insistance.

  • Mon cher Papou, je m’aperçois que le vôtre aussi a pris de la rondeur. Je vous soupçonne d’avoir ensemble vidés quelques belles choppes de bière en discutant au coin du feu. SOUPE D’ORTIES POUR TOUT LE MONDE ! s’écria-t-elle.

Un frisson me parcouru l’échine. Je suis foutu.

  • Mais enfin, Andrée, vous connaissez mon gout pour les bonnes choses et vous-même, ne dites-vous pas, faites-vous plaisir, mangez des plats gouteux.
  • Ah les gredins ! Faites-vous plaisir, oui, mais de temps en temps et surtout restez raisonnables. De toute façon, ce que je vais vous conseiller et vous préparer sera bon pour votre santé mais sera aussi, bon pour votre palais de gourmand. Ma soupe d’orties est parfumée d’herbes aromatiques et vous pourrez la déguster en y ajoutant des petits croutons découpés dans un bon pain aux céréales et grillés au four. Je vous donnerai d’autres recettes de soupes, toutes excellentes et vous fournirai de belles salades sauvages. Si vous suivez bien mes conseils, je vous apporterai un beau saladier des premières fraises sauvages.

Je compte sur vous pour convaincre Valentin de suivre avec vous cette petite cure qui vous fera le plus grand bien à tous les deux.

Ce ne fut pas facile de décider Valentin mais le meilleur argument fut la bonne odeur qui s’échappait de la marmite de soupe qui mijotait sur le feu.

Trois semaines plus tard, Valentin et moi disputions une partie de pétanque lorsqu’Andrée voleta gracieusement jusqu’à nous.

  • Messieurs, je suis fière de vous. Votre tour de taille a diminué et je vous trouve une bonne mine, bravo !
  • Andrée, notre bonne fée, vous nous avez fait retrouver la forme après ce long hiver. Merci d’aussi bien veiller sur nous et sur tous les habitants du jardin.

Pour vous remercier nous organisons une grande fête en votre honneur dans trois jours. Vos sœurs les fées sont évidemment conviées à y participer. Nous allons chanter et danser tard dans la nuit.

  • On pourra boire quelques bières ? dit Valentin

Tout le monde éclate de rire.

  • Sacré Valentin dit Andrée.

Fuveau le 19 décembre 2014.

Tag(s) : #Histoires du soir

Partager cet article

Repost 0